Le 15 févr. 2024
De 9h30 à 10h30

ContactCEGQ514-325-8454

 

Reconnue pour ces sous-catégories : 1.1.1, 1.1.2, 1.2, 1.3

Démolir ou ne pas démolir : le bilan carbone versus les bâtiments en déficit d’entretien, comment choisir?

Krystel Flamand
Architecte associée
Prisme Architecture

 

Tommy Bouillon
Président
Brique-Recyc

 

Kateri Normandeau
Vice-présidente Environnement et Gestion de projets
gbi

Conférence

Dans l’évaluation récente du déficit d’entretien des bâtiments publics, la grande majorité obtient un indice de vétusté élevé. Que peut-on faire de nos bâtiments qui ont subi un manque d’entretien et qui atteignent leur fin de vie utile? Vaut-il réellement mieux démolir et rebâtir à neuf ou faut-il plutôt parfois revoir nos besoins et réfléchir à des solutions pour sauver une partie des ouvrages existants ? Considérant les nouveaux objectifs de réduction des bilans carbone dans la construction, quels sont les critères qui doivent guider les intervenants dans leur choix : l'urgence du besoin à combler, le coût de construction, les coûts d’opération, l’évaluation environnementale, la valeur patrimoniale ou encore l’état de vétusté du bâtiment.

Une architecte, une ingénieure et un entrepreneur en construction se prononceront sur les éléments à prioriser dans ce processus décisionnel. 

S'INSCRIRE

 

Biographie

Krystel Flamand

Depuis ses débuts chez PRISME architecture en 2015, à l’époque Vincent Leclerc architecte inc, Krystel Flamand agit comme chargée de projets et conceptrice principale de l’atelier. Ayant travaillé dans différentes firmes à travers le Québec, elle a su acquérir une expertise notable dans les projets de bâtiments institutionnels publics et récréatifs plaçant le bien-être de l’utilisateur au centre de la conception architecturale.

Choisie par Vincent Leclerc pour assurer la succession et la pérennité de la firme, madame Flamand est devenue associée en janvier 2018 pour se diriger vers un actionnariat unique en janvier 2021, permettant à M. Leclerc d’entamer une retraite bien méritée après 40 ans d’activité professionnelle. La firme PRISME architecture offre depuis 1957 des services complets d’architecture à une clientèle en grande partie institutionnelle publique et parapublique, incluant notamment 19 centres de service scolaires. Ce transfert de direction avait pour principal objectif de faire perdurer la philosophie fondamentale de la firme qui est reconnue pour la qualité des services qu’elle rend et pour l’attention constante et évolutive qu’elle porte à l’originalité, la durabilité et la fonctionnalité des projets qui lui sont confiés. Le souci de l’expérience-client et de l’expérience-utilisateur de Mme Flamand répondait parfaitement à cette vision d’entreprise. La confiance témoignée par M. Leclerc démontre à quel point le leadership, l’esprit d’équipe, l’ouverture d’esprit, l’adaptabilité et la créativité sont des valeurs fondamentales pour madame Flamand, ainsi que pour l’équipe qu’elle chapeaute.

À son actif, elle totalise la réalisation de plus de 30 projets institutionnels publics majeurs, dont plus d’une quinzaine de projets de construction d’école. Elle codirige depuis 2019 le consortium Lemay | Leclerc | Leclerc (PRISME) dans le cadre du projet Mammouth de la Société québécoise des investissements (SQI), où elle est directrice de projet, conceptrice et rédactrice des documents références pour la nouvelle génération d’écoles secondaires du Québec. Pour se faire, elle a travaillé conjointement avec le Ministère de l’Éducation, le Conseil du Trésor et le Ministère du Conseil exécutif, travaillant directement avec l’équipe du Premier Ministre. Son leadership, son professionnalisme, son écoute active et sa rigueur ont été particulièrement remarqués lors de ce mandat d’une grande complexité auprès de l’ensemble des clients. Bien connue des intervenants du MEQ, elle a acquis une solide réputation en tant qu’experte scolaire auprès de ses pairs, de plusieurs CSS ainsi que de la SQI, et est régulièrement sollicitée par le ministère afin de participer à divers comités d’innovation et de développement sur l’architecture scolaire au Québec.

Excellente communicatrice ayant une attitude calme et joviale centrée sur la recherche de solutions, son humanité, sa rigueur et son adaptabilité lui permettent d’arriver à diriger l’entreprise en faisant preuve d’initiative et de proactivité lors de tout processus décisionnel.

 

Tommy Bouillon

Président de Maçonnerie Gratton, président et associé de Brique Recyc et compagnies ainsi que président de l’Association des Entrepreneurs en Maçonnerie du Québec, Tommy Bouillon est devenu précurseur de la maçonnerie écoresponsable à Montréal et une référence de la construction durable dans le monde.

Originaire du village de Sainte-Luce, Québec, étudiant en aéronautique, dynamique, ambitieux et curieux, Tommy Bouillon prend le virage de la maçonnerie en 2001 au côté de son ami d’enfance David Dufour. En 2007 il fonde Maçonnerie Gratton. Durant ces dix premières années, il double le chiffre d’affaires de l’entreprise et déploie ses activités sur l’ensemble de la région du Grand Montréal.

Interpelé par la quantité de déchets engendrée dans le domaine de la maçonnerie, il développe avec ses associés en 2020 la machine BRIQUE RECYC. Cette machine vient rentabiliser la méthode de nettoyage des briques anciennes en réduisant ainsi de 90 % les déchets des briques. En juin 2023 il lance la plateforme de la brique recyclée Web-Recyc, en collaboration avec Webster et Architecture Sans Frontières Québec. Active sur plusieurs projets à Montréal et en Ontario, la machine Brique Recyc vient en appui à la décarbonation de l’immobilier.

 

Kateri Normandeau

Kateri Normandeau est, depuis 2018, vice-présidente Environnement et Gestion de projets chez gbi.  gbi est une firme d’ingénierie de plus de 425 employés dédiés à repousser les limites de l’ingénierie tout en promouvant le développement durable et responsable. 

Madame Normandeau a occupé différents postes de direction chez WSP (2007 à 2018), notamment à titre de vice-présidente stratégie nationale et gestion de projets (2016-2018); de directrice de la stratégie nationale en environnement (2013-2016) de représentante du client pour la société minière Glencore-Xstrata pour le projet Réhabilitation Mines Gaspé (2007-2010).  Ce dernier s’est vu mériter le prix Shreyer des ingénieurs Conseils du Canada en 2011. 

Kateri Normandeau a obtenu son baccalauréat en 1993 de l’Université de Sherbrooke en génie civil et a complété par la suite une maîtrise en gestion environnementale au même endroit. Elle est certifiée PMP du Project Management Institute (PMI) depuis 2009.  Elle a récemment complété la formation d’administrateurs de sociétés certifiés – titre ASC (2018) du Collège des administrateurs de sociétés. 

Elle était tout récemment présidente du PMI Montréal (5000 membres gestionnaires de projet au Québec) jusqu’en mai 2023 et ou s’est impliquée activement au CA pendant 8 ans.  Elle s’implique activement dans la communauté en ingénierie et gestion de projet.  Elle est actuellement présidente du comité gouvernance et RH et administratrice à la chambre de commerce de Québec (CCIQ).